Présentation par Ciro Najle

cummulus est un prototype réalisé en crochet avec des fils d’acrylique Cashmilon. C’est une surface faite d’une multiplicité de structures caténaires fixées l’une à l’autre et formant une cascade qui évolue suivant une formule de subdivisions 0001-0002-0004-0008-0016-0064-1024.

cummulus suit le principe selon lequel une surface pendue à une autre introduit une asymétrie géométrique qui ne peut être neutralisée que par la prédominance des forces gravitationnelles inscrites dans le système d’ensemble.

cummulus tente à la fois de préserver et d’exagérer cette asymétrie de comportement de l’ensemble, d’abord en fixant puis en accroissant la curvilinéarité locale par l’introduction systématique de points de crochet.

En se fondant sur ce principe, une technique simple de prolifération du crochet est utilisée en premier lieu comme moyen de construire géométriquement et d’assurer physiquement une courbure de surface surdéterminée. Cette technique consiste en une série de proliférations locales de points, allant de un à deux dans le cas où la courbure de la surface va au-delà de la capacité d’étirement de l’étoffe, en utilisant

l’excès d’étoffe pour contrôler avec précision les différentiels de courbure. L’augmentation du nombre de points à chaque ligne du crochet permet de l’allonger à mesure qu’elle se courbe le long de sa trajectoire, de manière à ce que la courbure générale de la surface soit indirectement contrôlée par des proliférations locales cumulatives.

Par ailleurs, le modèle de prolifération n’est pas seulement utilisé comme moyen de contrôle géométrique mais aussi comme source, afin de relâcher le contrôle en se servant, paradoxalement, du moyen de contrôle même ; engendrant ainsi un mécanisme cohérent d’expression et de comportement non-linéaire. L’exagération de la courbure par l’augmentation excessive de points produit à son tour des rides locales et les distribue au sein de la surface d’une manière toujours changeante.

Cette incrémentation est utilisée pour créer une variété de traits et pour articuler un effet général de nuage par le contrôle de la densité. Une rigidité contre-intuitive à la déformation est produite au niveau local, résistant ainsi à toute intuition gravitationnelle.

cummulus reproduit des formations naturelles bien connues (brocoli, chou-fl eur, cerveau, viscère, intestin, turbulence, etc.), mais apporte aussi un semblant irréductible d’exubérance géométrique, fournissant par là un moyen abstrait de résonance et de prolifération de sens.

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :